Formation management d'équipe

Télétravail : vers un leadership bienveillant et performant

Les études fleurissent en ce moment sur le mal-être des salariés en télétravail. Faute à la Covid ? Au télétravail en lui-même ? Ou à la façon dont ces personnes sont encadrées ? Les dysfonctionnements managériaux ont toujours existé. Le télétravail les accentue malheureusement. Il n’est jamais trop tard pour accompagner les manager vers un leadership bienveillant et performant.

Le plus difficile métier du monde

Que de peurs

Être manager n’est pas un métier facile, le leadership ne s’improvise pas. Beaucoup de manager veulent bien faire, mais sont coincés derrière des peurs, des craintes.

Peur de mal faire, d’être mal jugé par sa hiérarchie, peur de ne pas réussir à maîtriser la situation. Peur de ne pas se faire respecter. Peur de se « faire avoir » par leurs collaborateurs. Peur d’être considéré comme trop mou, trop laxiste, ou au contraire trop rigide.

Peur de ne pas savoir quoi dire et que faire face aux questions pour lesquelles il n’a pas les réponses, et dont personne n’a les réponses d’ailleurs dans ce monde incertain.

Peur de perdre du temps, de ne pas être suffisamment efficace.

Peur d’écouter un collaborateur en difficulté. Ou même sans difficulté d’ailleurs.

Des comportements inadéquats

Toutes ces peurs entraînent des comportements bien souvent inadéquats. Hyper contrôle, micro-management, rigidité, dureté, manque d’empathie, mauvaise écoute, laxisme, désintérêt, procrastination.

Je ne jette la pierre à personne car j’ai moi-même ressenti toutes ses craintes et adopté ces comportements.

Qu’en est-il avec le télétravail ?

L’arrivée du télétravail de manière rapide et forcée n’arrange pas ces situations. Comment imaginer qu’un manager plus ou moins envahi par ces craintes réussisse rapidement à accompagner des personnes en télétravail, alors que lui-même découvre cette expérience dans toute sa complexité et ses travers ?

Ceux ayant précédemment tendance au micro-management ne peuvent que plonger dans un hyper-contrôle exacerbé. Très rapidement ils ont identifié les moyens que le numérique leur offre pour assouvir leur hyper-contrôle.

Les mails comme outils d’hypercontrôle

L’email est leur arme fatale ! Et ils s’en servent allègrement envers leurs destinataires et toute la hiérarchie qu’ils ne manquent de mettre en copie, pour montrer qu’ils maîtrisent la situation et que si cela ne fonctionne pas ils n’y sont pour rien.

Un moyen également de montrer que l’on existe, même lorsque l’on ne se voit plus. Une certaine façon de lutter contre le « loin des yeux, loin du cœur ».

Une manière aussi de se rassurer : « j’ai agi ! ».

Le droit à la déconnexion

Ces personnes sont par ailleurs souvent très investies dans leur travail. Elles travaillent tard, très tard, voire même le week-end. Que font-elles ? Elles envoient des emails. Adieu le droit à la déconnexion, pour elles et pour leurs collaborateurs.

Le raisonnement de dire que les collaborateurs ne sont pas obligés de lire les mails tardifs de leurs chefs ne tient pas lorsque l’on est en télétravail. Un des problèmes du télétravail est la difficulté à se déconnecter. Les dernières études montrent qu’un télétravailleur reste connecté 45 min de plus par jour. Recevoir des mails de son chef tardivement incite à les regarder et à les traiter. Le manager doit montrer l’exemple. S’il tient à écrire des mails tardifs, le mieux est qu’il les envoie le lendemain matin.

Le sujet des mails n’est qu’un sujet parmi tant d’autres.

Vers un leadership bienveillant et performant

Il est indispensable et urgent d’accompagner les managers dans une réflexion sur l’adaptation de leur management. Sinon les troubles psychologiques ne cesseront d’augmenter. Troubles psychologiques pour leurs collaborateurs, qui vivent déjà des conditions anxiogènes. Troubles également pour eux-mêmes, tout du moins pour ceux qui réaliseront qu’ils ne sont plus alignés avec leur nature profonde et leurs valeurs.

Les formations au management doivent prendre une part importante dans les plans de formation 2021. Les objectifs seront de :

  • Identifier son style de management et savoir l’adapter au management à distance
  • Acquérir les méthodes et outils nécessaires au management à distance.
  • Identifier les leviers de performance de l’équipe.

J’ai eu à manager à distance durant de longues années. La formation de management à distance que j’ai alors suivi m’a aidée, et évitée de tomber dans un certain nombre de pièges. Le manager ne peut être un surhomme. L’entreprise se doit de l’accompagner.

Je serais ravie que vous réagissiez dans les commentaires ci-dessous.

Et si vous avez des besoins de formationcoaching, appelez-moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button