astronaute-dans-espace-confinement

Prévoir l’imprévisible : l’expérience d’un astronaute

Qui peut se prétendre vivre plus confiné qu’un astronaute en mission spatiale ? Il est intéressant de s’approprier les clés de réussite des astronautes. Les enjeux sont de vivre confinés, d’agir face à l’imprévu, de travailler en équipe et de vaincre ses peurs ? Intéressant non ? Cela vous parle ?

J’ai assisté ce matin à une émission sur le thème :

L’entreprise de demain : prévoir l’imprévisible.

L’invité d’honneur était Jean-François Clervoy, astronaute français, qui a participé à 3 missions dans l’espace. Forcément, comme tout astronaute, il est expert du confinement ! Son témoignage est plein d’enseignements.

Voici quelques clés.

Le confinement des astronautes

Le confinement dans une capsule spatiale est extrême car il n’est pas question de mettre le nez dehors 1h par jour. Pour bien vivre ces périodes, il faut :

  • Comprendre pourquoi on est confiné, ce qui revient à trouver un sens dans ce confinement. Forcément les missions spatiales sont préparées durant des mois et ont toutes un but bien précis en terme de recherche. Ce but devient la vie, le quotidien des astronautes.
  • Être organisé dans l’espace et le temps. Cela signifie de ranger son espace de vie, chaque chose à sa place, et d’organiser très précisément sa journée avec un emploi du temps détaillé.
  • Faire l’inventaire de ses ressources : de quoi avons besoin pour vivre correctement ce confinement ?
  • Rester en contact avec ses proches, pour maintenir le lien social indispensable.

Nous voyons facilement le rapprochement avec le(s) confinement(s) que nous vivons.

Prévoir l’imprévu

Par essence même, il est impossible de prévoir l’imprévu et l’avenir.

Mais nous pouvons nous préparer à vivre l’inconnu.

Cela constitue d’ailleurs l’essentiel de l’entraînement des astronautes : s’entraîner à de multitudes scénari de pannes. Les vaisseaux spatiaux sont très complexes et il y a toujours des pannes durant les missions. Les scénari étudiés en entraînement ne se produisent jamais en missions, mais l’équipe est entraînée à réagir à n’importe quelle situation. Dans ses 3 missions spatiales, JF Clervoy a dû changer de plan de vol ; mais ce n’était pas grave, il savait comment s’adapter.

L’audace versus la technologie

Pour Jean-François Clervoy, c’est l’audace qui a permis d’aller dans l’espace. Les américains ont très tôt fait le pari d’y arriver sans savoir comment y arriver. C’est grâce à cette audace que l’homme a pu marcher sur la lune.

La technologie est venue après.

Dans notre vie, nous mettons des choses en place et nous aimons quand tout reste stable par la suite. Cependant, la première règle de l’univers est que tout évolue, tout le temps, à son rythme. L’invariance ne fait pas partie de notre monde. On ne peut donc pas se fermer aux évolutions. Au contraire, il faut rester ouvert.

Vaincre la peur

Comment vaincre la peur lorsque l’on monte dans l’astrovan ? A ce moment précis de la mission, cela fait des mois que l’équipe se prépare. Tout le monde se sent prêt. Et quand on est prêt on n’a pas peur.

C’est l’inconnu qui génère la peur. La seule façon de combattre la peur est d’avancer vers cet inconnu, de manière à augmenter la part de connu et de baisser la part d’inconnu.

Le travail en équipe

Les principaux éléments de réussite du travail en équipe sont :

  • Identifier le but : si chaque personne de l’équipe identifie le même but, l’équipe fonctionnera nominalement. C’est le rôle du leader que chacun s’approprie ce but.
  • Développer la confiance : il s’agit de démontrer aux autres et à soi même que l’on est capable de dire que l’on n’est pas encore compétent. Pour ma part, j’ai surtout vécue des situations où il fallait au contraire démontrer que l’on est compétent, surtout lorsqu’on ne l’est pas 🙂
  • Pratiquer l’écoute active : lorsqu’une personne vous dit quelque chose, chercher à savoir pourquoi elle vous dit ça ? Qu’elle est l’information sous-jacente ou masquée ?
  • Avoir en conscience que l’on est tous dépendant les uns des autres.

Conclusion

Bravo et merci à Jean-François Clervoy pour ces propos très éclairants. Prenons exemple sur les astronautes pour vivre ces périodes difficiles.

  • Organisons-nous en conséquence,
  • Apprenons à vivre dans l’imprévisible, misons sur l’accompagnement au changement,
  • Utilisons l’audace pour nous adapter et identifier d’autres façons de fonctionner, voire de développer notre activité,
  • Acceptons d’avancer dans l’inconnu pour vaincre nos peurs,
  • Formons les leaders au management d’équipe et donnons leur un rôle de porteur de sens,
  • Faisons-nous confiance,
  • Ecoutons-nous les uns les autres,
  • Gardons en tête que nous sommes tous dépendants les uns des autres.

Et si vous avez besoin d’aide pour mettre ces pratiques en place dans votre entreprise, n’oubliez pas de me contacter, le coaching d’équipe et le coaching individuel peuvent vous aider sur tous ces sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button